Birmanie : À la rencontre des femmes Chin

0 photos

Flash-back… Nous sommes en 2006 et nous nous trouvons dans la magnifique cité perdue de Mrauk U. Nous avons entendu parler de mystérieuses femmes avec des tatouages en forme de toile d’araignée, les femmes Chin, qui habitent dans des villages situés à 3 heures de là au bord d’une rivière au sud de l’État Chin. Assez pour piquer notre curiosité et nous donner envie d’aller à leur rencontre.

Officiellement, la tradition des tatouages faciaux a commencé il y a environ 1000 ans lorsque les hommes des États voisins trouvaient les femmes Chin si attirantes qu’ils les capturaient pour en faire des esclaves. Dès lors, les femmes ont commencé à se tatouer pour deux raisons :

  • Pour s’enlaidir et se rendre moins attirantes
  • Pour que les hommes Chin les reconnaissent si elles se faisaient quand même capturer

Cette explication ne fait néanmoins pas l’unanimité, notamment par le photographe allemand Jens Uwe Parkitny qui les a beaucoup étudiés et qui n’y croit pas. Il raconte que les femmes qui ont témoigné parlaient plutôt de la tradition de la communauté et que sans ces marques indélébiles, elles n’auraient pas trouvé de mari.

Cette tradition ayant cessé dans les années 1960 (également interdite par le gouvernement), seules les femmes les plus âgées sont encore tatouées.

Pour atteindre ces villages Chin depuis Mrauk U, il faut environ 30 minutes de voiture pour atteindre un petit embarcadère puis remonter la rivière Lemyo (ou Lemro) pendant environ 2 heures 30 jusqu’au sud de l’État Chin. Cela peut paraître long mais la vie au bord de la rivière et les nombreuses embarcations croisées rendent le voyage intéressant.

Une fois arrivé, l’accueil se révèle chaleureux et authentique. Il y a quelques femmes âgées qui portent ces tatouages et celles-ci continuent de vaquer tranquillement à leurs occupations. Elles se laissent facilement photographier sans contrepartie. Après la visite d’un deuxième village situé à 20 minutes du premier, il est temps de prendre congé des femmes Chin et de leurs étranges motifs tatoués qui resteront pour nous un mystère.

Voyage effectué en mars 2006

NB : À l’époque, cette visite n’avait rien de malsain et on était loin de l’ambiance de certains villages de « femmes girafes » en Thaïlande faisant penser à la visite d’un zoo humain. Onze ans plus tard, avec le fort développement du tourisme dans le pays, l’artisanat et le commerce ce sont certainement passablement développés dans ces villages reculés ce qui peut fausser quelque peu les rencontres.

N’hésite pas à laisser ton ressenti en commentaire si tu reviens de ces villages !

Les photos :

Homme qui fume en ramant sur la rivière Lemyo, Birmanie

Embarcation à voiles sur la rivière Lemyo, Birmanie

Deux hommes rament sur une longue barque, Birmanie

Enfant qui se baigne dans la rivière Lemyo, Birmanie

Pêcheurs sur la rivière Lemyo, Birmanie

Homme qui rame sur la rivière Lemyo, Birmanie

Bateaux à voile sur la rivière Lemyo, Birmanie

Femme Chin tatouée sur le visage, Birmanie

Jeune maman avec ses jumelles dans un village Chin, Birmanie

Frère et soeur dans un village Chin, Birmanie   Jeune maman et son bébé, Birmanie

Vieille femme Chin avec un tatouage facial, Birmanie

Tatouage d'une vieille femme Chin, Birmanie

Tatouage en toile d'araignée d'une femme Chin, Birmanie

Femme Chin et son tatouage en toile d'araignée, Birmanie   Grand-mère Chin tatouée sur le visage, Birmanie

Portrait d'une vieille femme Chin tatouée, Birmanie

Garçon et buffles dans la rivière Lemyo, Birmanie

Famille birmane sur une frêle embarcation, Birmanie

Bateaux sur la rivière Lemyo en fin de journée, Birmanie

Bateau à voile déchirée sur la rivière Lemyo, Birmanie

Coucher de soleil sur la rivière Lemyo, Birmanie

Où se trouve les villages des femmes Chin ?

Les villages des femmes Chin qui se trouvent près de Mrauk U peuvent être atteint en remontant la rivière Lemyo (ou Lemro) pendant environ 2 heures et 30 minutes

Qui est l'auteur ?
Photographe voyageur et blogueur, Pascal est un peu tout ça à la fois. Il vit en Suisse depuis toujours mais n’hésite pas à quitter le pays aussi souvent que possible pour assouvir sa soif de découvertes et d’aventures [ Plus d’infos et contact ]

Tu as aimé cet article ?

Les derniers articles de ce blog voyage directement dans ta boîte aux lettres. Pour voyager gratos depuis ton bureau !