Ethiopie : Aksoum et la région du Tigray

0 photos

Après l’incroyable traversée du désert Danakil (à relire étape une, deux et trois) et son incroyable fournaise, l’aventure continue sur les hauts plateaux éthiopiens et particulièrement dans la région du Tigray (Tigré). Nous nous trouvons alors à Mekele, la capitale de la région située à 2060 m d’altitude. C’est une ville moyenne d’environ 170’000 habitants et il y fait bien plus frais.

Découverte des églises rupestres du Tigray

Nous quittons Mekele pour Adigrat, la deuxième grande ville de la région du Tigray. Sur les hauts plateaux, c’est le temps des moissons et les zébus battent le teff, l’ingrédient de base de l’injera, une sorte de grande crêpe caractéristique de la cuisine éthiopienne. Il y a également beaucoup de cactus dans ce territoire aride. La dernière grande famine du pays (1984 – 1985) qui a tué un million de personnes a sévi particulièrement dans cette région ainsi que dans le sud.

La région du Tigay est parsemée d’églises rupestres. Il y en a des centaines. Elles sont creusées dans les parois des montagnes. Une fois passés le village de Negash, nous nous arrêtons pour un petit trek afin de visiter deux de ces églises si particulières. Nous visitons l’église Petros & Paulos, en partie excavée et en partie construite en bois, suspendue à la paroi et dont la montée est un peu périlleuse. A 20 min à pied se trouve l’église Mikael Milhaizengi, qui daterait du huitième siècle. On y entre par deux entrées dans le rocher. Belles peintures murales à voir pendant que le prêtre récite des versets… Nous sommes plongés dans une véritable ambiance Biblique, on rajeunit de 2000 ans en quelques secondes.

Nous reprenons la route jusqu’à Adigrat, près de la frontière érythréenne, où nous passons la nuit.

Hommes qui discutent à Mekele dans la région du Tigray, Ethiopie

Dépiquage par des zébus dans le Tigray, Ethiopie